Interview Photographe H. Stephane - Haute-Saône


1. Pourquoi travailler en collaboration ?

Pour le modèle, bien sûr il peut s'agir d'une première approche de la photo à moindre frais puisqu'au pire, il ne s'agit que de temps perdu.
Pour moi (le photographe) cela permet d'améliorer mon approche de la photo afin à courts termes (horizon 2022) de pouvoir faire de cette passion un métier.
Je ne pratique pas la photo pour me faire des ami(e)s. Cependant, et je ne m'y attendais pas en débutant les collaborations, les séances se passent la plupart du temps très bien et j'entretiens de réelles relations amicales se sont créées avec certains modèles.

2. Ne travaillez-vous qu'en collaboration ?

Oui, le travail rémunéré non déclaré étant interdit, je ne pratique que des collaborations, même si j'espère bien , comme je l'ai précisé précédemment acquérir un status de professionnel bientôt. Pourquoi pas maintenant : j'ai actuellement un emploi sous contrat qui ne m'autorise pas à cumuler avec une autre activité.
Ce contrat se termine en 2022 et ne sera pas renouvelé.

3. Quel type de modèles recherchez-vous ? Pour quels types de photos ?

Je n'ai pas de critères fixés, bien au contraire. Tous les modèles seront bienvenus, h, f, débutants ou expérimentés, couples, duos ...
Si les modèles sont mineur(e)s, je travaille conformément à la loi avec un contrat qui sera visé par les deux tuteurs légaux, et présence obligatoire de l'un des deux lors de la séance.
Pour les types de photos, je n'ai de limite que le respect de mon modèle. Le nu ne me dérange pas mais il doit réellement apporter quelque chose à l'image. Je ne suis pas fan de scénarios trop complexes mais je reste bien sûr à l'écoute. J'adore le portrait rapproché mais je ne me limite pas à cette approche. Bien au contraire, j'adore jouer avec l'environnement, les lumières, les miroirs, le soleil, ... afin de mettre mes modèles en valeur dans un lieu qui a été choisi d'un commun accord.