Interview Photographe B. Ronald à Paris - Var


1. Pourquoi le noir et blanc ?

Nous sommes habitués à voir le monde en couleur - le noir et blanc permet une autre approche, une autre vision.On est forcé à remarquer des détails qui nous auraient peut-être échappé, parce que moins mis en avant.On va plus vite à l'essentiel.Et puis le noir et blanc est loin d'être binaire: il y a une infinité de nuances de gris qui complètent la palette.

2. Que préférez-vous : la photographie de rue ou le portrait en studio ?

J'aime les deux, parce que c'est tellement différent ! La photographie de rue est une véritable chasse : on est constamment à la recherche d'un visage, d'une situation, d'un angle de vue .... et on n'a qu'un bref instant pour saisir l'image parfaite. La 2e occasion est rare. Et puis on reste discret et distant - on ne connaîtra jamais la personne photographiée. Le travail avec un modèle par contre se traduit d'abord par une grande complicité et confiance mutuelle. Ce sont des moments intimes, où le modèle se livre et le photographe observe et choisit le bon moment.

3. Comment travaillez-vous vos photos ?

Je m'interdit de retoucher les photos : j'utilise un logiciel qui permet de faire uniquement ce qu'on pourrait en chambre noire, càd. cadrage, luminosité, intensité, etc.
Je trouve que notamment dans les portraits ou les nus, ce sont les petites imperfections qui caractérisent une personne et qui la rendent unique - utiliser le digital pour rendre un corps ou un visage "parfait" revient à faire de la peinture : je fais de la photographie.

4. Comment choisissez-vous vos modèles ?

Ce sont elles qui me choisissent ! Tout le monde peut-être modèle - il n'y a pas de limite d'âge, il n'y a pas de critère physique ... il faut juste avoir envie de poser, de communiquer par le geste, le regard, avec son corps. Et bien sûr avoir confiance dans le photographe, avec qui une certaine complicité doit s'installer pour faire du bon travail.