Interview Photographe D. Stephan à Nivelles - Brabant wallon / Belgique


1. Comment qualifierais-tu ton style de photo?

Je pratique tous les styles (j'aime à le croire en tout cas). En ce qui concerne la photos de modèles, je j'aime particulièrement ce qu'une amie m'a soufflé après une séance à savoir la photo en tant que révélateur de bien-être.Toutes les séances ne sont pas réalisées dans le but de paraître sur un site de photographes et/ou de modèles. Certaines sont faites exclusivement pour la modèle dans le but de l'aider à (re)prendre confiance en elle. J'espère ainsi apporter un peu de bonheur autour de moi tout en recevant des femmes qui acceptent de poser devant mon objectif.
Et puis il y a les séances de pur plaisir, celles durant lesquelles se met en place une réelle complicité entre la modèle et le photographe.

2. Comment se passe une séance?

Le plus important pour moi est d'être à l'écoute de la modèle, d'autant que mes préférences varient et évoluent.
Comme je pratique un style de photos assez varié, j'essaie de m'adapter aux souhaits de la modèles.
Pour le reste j'aime laisser une part d’improvisation lors d'une séance.
Lors des séances trop préparées, je suis en général déçu du résultat. C'est dû, je pense, à un phénomène d'idéalisation et au fait que je ne maitrise pas encore certaines techniques. Certaines séances sont plus réussies que d'autres, dans l'ensemble il y a toujours du positif à sortir lors d'une séance et aucune modèle n'est repartie déçue.

3. Pourquoi le système "temps de pose contre photo", et est-ce valable pour toutes les séances?

Quand on aime, on ne compte pas. Disons que, la photo est pour moi autant un plaisir qu'une passion. En tant que plaisir il m'apporte la reconnaissance, la rencontre de personnes super sympathiques. C'est un réseau social plus réel que virtuel.C'est pourquoi je préfère dissocier l'aspect financier lors des séances en collaboration. Je ne demande pas à la modèle de payer pour poser mais je ne la rétribue pas. Je le fait par plaisir et par passion.Une séance est un peu comme un contrat où chacun à sa part de responsabilité et chaque partie amène sa contribution.Celle du photographe est d'avoir du matériel convenable (et pas hors de prix pour autant) et surtout de savoir s'en servir. La part de la modèle est d'avoir les tenues, les accessoires et de donner le meilleur d'elle-même.Il y a également une responsabilité commune, à savoir venir avec sa bonne humeur et sans attentes particulières, même si la séance explore un thème ou un style bien particulier. Les (fous)-rires et les sourires sont souvent le meilleur baromètres pour une séance réussie.Il m'arrive en de rares occasions de demander une participation lors de "commandes" ou de reportages pour des particuliers ou des organisateurs d'évènements. Cela peut d'ailleurs se traduire par la parution des photos sur le site du commanditaire. Une publicité facile et pas chère.

4. Qu'attends-tu de la modèle au cours d'une séance?

En fait j'essaie de ne pas avoir d'attente et surtout d'être à l'écoute de la modèle.
J'aime avoir quelques idées en tête en débutant la séance mais je n'aime pas entamer une séance où tout est prévu à l'avance. Avec le recul, le risque est grand d'être déçu au final.
J'attends donc un maximum de spontanéité.
Conjugué à la bonne humeur, c'est déjà un excellent début pour avoir une séance réussie.
Un autre aspect important pour la réussite d'une séance est une confiance qui ne vient en général qu'avec le respect mutuel.