Interview Photographe B. Jean-Pascal à TROYES - Aube


1. Bonjour Jean-Pascal, comment êtes-vous venu à la Photographie ?

Lorsque j'avais 12-13 ans, j'ai vu mon père prendre beaucoup de photo et les développer à la maison dans son labo. Tout ça m'intriguait, me fascinait, j'aimais voir apparaitre l'image dans le bain de révélateur, pour moi, c'était de la magie.
Puis à l'âge de 14 ans, j'ai acheté mon tout premier appareil photo, un Minolta X300 que j'ai gardé longtemps. Mais à ce moment là, je ne savais pas encore que la photographie tiendrait une place aussi importante dans ma vie, et ça continue aujourd'hui encore, et même de plus en plus.

2. Et la Photographie alors, un Art ou pas ?

Au XIXème siècle, Charles Baudelaire disait que la photographie ne pouvait pas être un art, qu'elle ne demandait aucune imagination, qu'elle ne pouvait exprimer ni un dessein, ni une idée, ni un rêve. Mais depuis ces temps anciens, où la Photographie n'était pas considérée à sa juste valeur, les choses ont bien changé, la Photographie a pris une place de plus en plus importante dans la société jusqu'à devenir incontournable. Et on ne compte plus maintenant les grands artistes photographiques qui ont marqué lee XXème et le début du XXIème siècle avec leurs images. Alors oui, la Photographie est bien devenue un Art à part entière.

3. Vous considérez vous comme un artiste Jean-Pascal ?

Un artiste ? Je n'aurais certainement pas la prétention d'affirmer ça. Même si mon but final est de réussir ma photo, qu'elle soit réussie techniquement et qu'elle veuille dire quelque chose, je ne fais certainement pas de l'Art. La photo d'art est pour moi une photo qui est techniquement parfaite, qui raconte une histoire, qui procure au lecteur du cliché, une émotion, un sentiment, une photo qui tend vers le beau. Ma technique photographique est encore perfectible et je ne peux me considérer comme un artiste, mais je bosse, je bosse.....

4. La photographie, couleur ou noir et blanc ?

Je dirais les deux bien sûr. Je préfère tout de même un beau portrait en noir et blanc, où l'essentiel est là et où il n'y a rien autour qui perturbe la lecture du cliché. En revanche, un beau paysage ou un beau coucher de soleil sera évidemment plutôt en couleur, même si on pourra choisir le noir et blanc dans un but précis.

5. Quels sont les photographes que vous préférez, qui vous inspirent ?

Alors là c'est un piège, il y en a tellement. Je dirais pour citer les plus connus, quelqu'un comme Henri Cartier Bresson, Jacques Henri Lartigue, Helmut Newton, Raymond Depardon, Brassaï, ou encore Eve Arnold et ses divins portraits de Marilyn. J'ai également vu il n'y a pas longtemps, les clichés d'un jeune photographe français qui s'appelle Alex Strohl, et qui fait un travail absolument magnifique.

6. Et pour finir, quels sont vos prochains projets photographiques ?

Bien sûr, je ne vais pas en rester là, dans un premier temps, je vais programmer des séances de portraits le plus vite possible et travailler encore et encore ma technique.

Après, on verra..........