Interview Photographe W. Patrick à AVIGNON - Vaucluse


1. Patrick, comment êtes vous devenu photographe de nu ?

J’ai dévouvert la photo très jeune et après des études aux Beaux Arts de Lille, j’ai orienté ma carrière dans les différents registres de la photographie. Mais ce n’est que dans les années 95 que je me suis spécialié dans le nu. Très vite je me suis rendu compte que j’avais un don pour mettre à l’aise toutes celles qui se confaient à moi et particulièrement celles dont poser nue n’était pas le métier. Une facilité d’élocution et un sens du contact étaient incontestablement mes atouts.

Très vite le studio s’est imposé dans cette discipline nécessitant une certaine discrétion en même temps que réunissant un maximum de confort afin de mettre chacune à l’aise. Là aussi j’avais acquis une maîtrise de la lumière remontant aux débuts de mon parcours mais qu’il me fallut perfectionner pour l’adapter aux corps nus.

Troisème élément déterminant qui me permis de développer mes concepts de NudeVISION® la photo bien-être et de Photo-Thérapie® (2 marques que j’ai déposées à l’inpi) l’apparition de la photo numérique. Cette nouvelle technologie m’apparut rapidement comme une évidence en permettant l’échange instantané avec celle que je photographiais établissant immédiatement un climat de confiance en partageant le résultat au fur et à mesure que la séance avançait.

En conclusion c’est grâce au cumul de ces 3 items pratiqués avec passion que la photo de nu est devenue mon activité principale. Avec près d’un milliers de femmes en quelque sorte « mise à nu » et plusieurs centaines de milliers d’images réalisées, cette discipline est aujourd’hui pour moi comme une seconde nature, une autre façon de respirer (rire).

2. Qui peut poser pour vous ?

Ne pas craindre de s'exposer nue est la première condition.

Pour faire partie de mes "muses" dans le cadre de mes NudeCOACHING, avoir la trentaine ou moins et avoir vraiment le désir de jouer avec l’objectif, et pas besoin de se croire parfaite, juste être bien proportionnées pour correspondre à mes aspirations. Etre débutante est pour moi un atout car non imprégnées d'attitudes stréréotypées.

Pour faire appel à mes prestations en tant que clientes, il n'y a là aucun critère, chaque femme a sa beauté c'est au photographe que je suis de la révéler.

3. Vous proposez des stages sur la prise de vue en studio a priori pour tout niveau (amateur, professionnel). Comment adaptez-vous votre formation à des niveaux de maîtrise très différents ?

J’ai en fait commencé la formation par les professionnels au travers des organisations syndicales Françaises. Ces stages étaient proposés dans un calendrier réunissant toutes les formations à destination des photographes professionnels et organisées par eux (l’AFMI) et j’officiais comme intervenant. Après avoir fait cela plusieurs années durant je me suis rendu compte que ce sujet pouvait prétendre à une autre approche. C’est alors que j’ai imaginé mes NudeCOACHING, formule originale permettant de s’adresser à un seul stagiaire à la fois. Les modèles sont généralement des amateurs à qui je fais bénéficier d’une séance gratuite en échange de la présence dudit stagaire. Cela permet donc d’adapter le niveau à la personne désirant s’initier ou se perfectionner à l’art du nu qu’ils soient professionnels ou amateurs passionnés.